Nos Compositeurs Chefs d'orchestre Orchestres et Chœurs Musiciens Chanteurs solistes Comédiens Danseurs Metteurs en scène Scénographes Chorégraphes Costumiers Concepteurs lumière

Nos Compositeurs Chefs d'orchestre Musiciens Chanteurs solistes Comédiens Danseurs Metteurs en scène Scénographes Chorégraphes Costumiers Concepteurs lumière

Compositeur

Tarik Benouarka

Compositeur, Librettiste, Créateur de Spectacles et d’Opéras

“L’étreinte de la musique classique et de la poésie arabe”

Artiste français né à Alger, Tarik Benouarka débute l’apprentissage de la musique à 4 ans avant de poursuivre ses études musicales à Paris, où il obtient un premier prix d ‘Instrument et d’Harmonie.

Multi-instrumentiste(piano, oud et percussions) il se passionne pour de nombreuses formes de musique contemporaine, collaborant avec de grands noms du cinéma ou du spectacle( Blain, Mugler, Beyonce, Higelin, Jacno…), développant à travers ces expériences ses propres couleurs musicales et forgeant son style et son écriture, avant d’aborder l’art de l’écriture dramatique et l’Opéra dans lequel il exprime toutes ses passions : la musique, la poésie et le chant, la dramaturgie et tous les arts de la scène.

Depuis plus d’une décennie, il s’attache à développer un répertoire de compositions classiques, lyriques, chorales ou instrumentales dans lesquelles  s’expriment toutes ses influences et inspirations où l’on retrouve souvent entrelacés l’Orient et l’Occident.

Quelques Exemples de ses derniers créations 
• Les Jours et les Nuits de l’Arbre Coeur, Opéra-ballet
• La Légende de Néré, Oratorio pour Orgue et Choeur
• El Nafas, Opéra Tragédie en langue arabe
• Sinbad le fils du vent, Opéra pour enfants en arabe
• Issue, musique de ballet d’Eugénie Andrin
• La musique originale de The Wyld, comédie musicale de Thierry Mugler pour le Friedrish-Palast de Berlin
• Ramâd, poèmes symphoniques pour piano et viola
• Silencio, Concerto pour hautbois et cordes en mi mineur

En cours de création 
• Une messe en araméen
• Djamila, Opéra en 2 actes
• Qais Wa Leila, Grande fresque, Opéra arabe.

Plus de détails sur www.tarikbenouarka.com

Chef d’orchestre

Chef d’Orchestre

Pierre Dumoussaud

Direction et Enregistrement d’El Nafas - Opera d’Alger 2013-14

Premier prix des « Talents Chefs d’Orchestre » de l’ADAMI, Pierre Dumoussaud est directeur musical de l’Ensemble Furians qu’il a fondé en 2010, à l’âge de 20 ans. Son activité témoigne déjà d’une grande étendue pour un jeune chef, allant de l’opéra au concert en passant par la création, le disque et le ballet.

Après avoir dirigé à l’Opéra National de Bordeaux les productions de Don Carlo, Le Tour d’écrou et Les Tréteaux de Maître Pierre, il fera en 2017-2018 ses débuts dans Lucia di Lammermoor. Très investi dans la création, il retrouvera également l’Ensemble Court-Circuit à l’Opéra de Lille et à l’Opéra Comique pour La Princesse légère de Violetta Cruz. On le verra enfin pour la première fois au pupitre de l’Orchestre National des Pays de la Loire à Angers-Nantes Opéra pour la résurrection et l’enregistrement pour le Palazzetto Bru Zane des P’tites Michu de Messager.

Attiré par la danse, Pierre Dumoussaud a déjà dirigé de grands ballets classiques comme Roméo et Juliette ou Giselle dans les chorégraphies de Charles Jude à l’Opéra National de Bordeaux. Il a également collaboré avec Jean-Claude Gallotta pour L’Amour sorcier – L’histoire du soldat et accompagné plusieurs créations chorégraphiques du Festin de l’Araignée de Roussel aux Folksongs de Berio.

Son répertoire s’est développé du XVIIIème au XXIème siècle aux côtés de l’Orchestre de Chambre de Lausanne, le Real Filharmonia de Galicia, le Janacek Philharmonic, l’Opéra de Budapest et l’Orchestre Symphonique de la Hongrie du Nord ainsi qu’avec les grandes phalanges françaises : l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre National de Lorraine, l’Opéra Orchestre National de Montpellier, l’Opéra National de Lorraine, l’Orchestre Régional de Normandie, l’Orchestre de Pau Pays de Béarn, l’Orchestre de Cannes PACA, l’Orchestre Colonne et l’Orchestre Pasdeloup à la Philharmonie de Paris. Ayant rencontré un vif succès public et critique en remplaçant à plusieurs reprises Alain Lombard au pied levé, il continue d’entretenir une relation privilégiée avec l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine dont il fut chef assistant de 2014 à 2016.

Témoignant d’une attitude volontaire dans le domaine de l’action culturelle, il a imaginé et dirigé de nombreux spectacles à destination du jeune public avant de créer et d’enregistrer avec l’Orchestre de Chambre de Paris deux contes de Roald Dahl mis en musique par Isabelle Aboulker et lus par François Morel.

De grands solistes vocaux, instrumentaux et compositeurs ont déjà jalonné son parcours, parmi lesquels Mireille Delunsch, Tassis Christoyanis, Elza van den Heever, Chiara Skerath, Nicholas Angelich, Renaud Capuçon, Henri Demarquette, Yuval Gotlibovitch, Ophélie Gaillard, Emile Naoumoff, François Sarhan, Denis Dufour et Guillaume Connesson. Il noue également une grande complicité avec la jeune génération française avec Florian Sempey, Thomas Dolié, Thibaut Garcia, Guillaume Vincent et Thomas Enhco dont il a créé le premier concerto pour piano.

Pierre Dumoussaud s’est forgé une solide expérience en assistant Marc Minkowski, Paul Daniel, Patrick Davin, John Fiore, Karen Kamensek et Pierre Cao. Ceux-ci lui ont permis de travailler avec les metteurs en scène Dimitri Tcherniakov, Olivier Py, Christopher Alden, Ivan Alexandre et Vincent Huguet sur des productions de La Bohème, Tristan et Isolde, Simon Boccanegra, Norma, La damnation de Faust, Le Roi d’Ys, Il Turco in Italia, Semiramide, Don Giovanni, Le nozze di Figaro et Alceste. Il a ainsi fait ses armes dans les grandes institutions lyriques : Festival d’Aix-en-Provence, Opéra National de Paris, Théâtre du Château de Drottningholm et Opéra Royal du Château de Versailles.

Pierre Dumoussaud a été formé à la direction par Alain Altinoglu au CNSMDP et Nicolas Brochot au PSPBB. Il a co-dirigé avec Peter Eötvös la Symphonie n°4 de Ives au Festival de Lucerne et bénéficié des conseils de David Zinman, Michel Tabachnik, Susanna Mälkki, David Stern, Jean Deroyer et Frieder Bernius. Bassoniste de formation, il a joué au sein de formations telles que l’Orchestre de Paris, l’Orchestre de Chambre du Luxembourg, le Lucerne Festival Academy Orchestra, le Schleswig Holstein Festival Orchester et fut co-soliste de l’Orchestre Pasdeloup.

Chef d’Orchestre

Amine Kouider

Direction La Légende de Néré - Eglise St Eustache - 2019

Amine KOUIDER est un chef d’orchestre au parcours international d’une grande richesse musicale et artistique. Sa personnalité s’exprime dans une direction énergique, engagée, fougueuse qui lui a valu de grands succès dans les nombreuses formations réputées qu’il a dirigées en France et à l’étranger.

Sa rencontre avec Valéry GERGIEV à l’Opéra de Saint-Pétersbourg, dont il a été le chef d’orchestre-assistant durant trois ans, lui a permis de devenir l’héritier d’une grande tradition musicale et d’évoluer dans un milieu artistique international de très haut niveau.

Un chef d’orchestre à la carrière internationale

Amine KOUIDER est régulièrement invité à diriger de nombreuses formations réputées : l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, l’Orchestre Symphonique de Mulhouse, l’Orchestre Philharmonique de Nice, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre Philharmonique de Marseille, l’Orchestre de l’Opéra de Toulon, l’Orchestre Lamoureux.

Il a également dirigé : l’Orchestre du Kirov de l’Opéra de Saint-Pétersbourg, l’Orchestre Symphonique de la Philharmonie de Saint-Pétersbourg, l’Orchestre de La Cappella de Saint-Pétersbourg, l’Orchestre de l’État de Saint-Pétersbourg, l’Orchestre de l’Opéra National de Bucarest, l’Orchestre Symphonique du Caire, l’Orchestre Symphonique Tunisien, l’Orchestre de Chambre de Reykjavík, l’Orchestre Philharmonique du Qatar et l’Orchestre National de Cuba.

Un directeur artistique charismatique

De 1998 à 2004, il est directeur musical de l’Orchestre International de Paris avec lequel il réalise plusieurs concerts et enregistrements remarqués dans la revue musicale «Classica». De 2001 à 2008 et de 2014 à 2016 il est directeur artistique de l’Orchestre Symphonique National d’Algérie avec lequel il se produit notamment dans le cadre de la manifestation «Alger, Capitale de la Culture Arabe 2007» et de «Constantine Capitale de la Culture Arabe 2015» et du «Festival International de Musique Symphonique d’Alger» de 2014 à 2018.

De 2012 à 2014 il est directeur artistique de l’Orchestre Symphonique Algérie-France avec lequel il donne plusieurs concerts. À la même période, il est également conseiller pour la musique auprès du Ministre de la Culture en Algérie et chef de projet du nouvel Opéra d’Alger dont il a assuré également le concert d’ouverture.

Depuis 2016, Amine KOUIDER est directeur artistique du nouvel Opéra d’Alger et chef d’orchestre principal de l’Orchestre Symphonique de l’Opéra d’Alger. A ce titre, il a dirigé prés d’une centaine de concerts dans plusieurs œuvres symphoniques, opéras et ballets notamment les Noces de Figaro, Don Giovanni, Barbier de Séville, La Traviata, Rigoletto, Carmen, Madame Butterfly, Casse-Noisette et Le Lac des Cygnes.

Également directeur artistique du Chœur et Orchestre Philharmonique International de Paris qu’il a fondé en 1997, il construit un ensemble riche de sa diversité et partage avec ses choristes et musiciens sa passion pour la musique, l’exigence de la qualité et ses rêves humanistes.

C’est avec cette formation en résidence à l’UNESCO qu’il donne régulièrement des concerts dans le cadre des campagnes culturelles et humanitaires de la célèbre organisation dans un répertoire d’oratorios comme le Requiem de Verdi, Requiem de Brahms, Requiem de Dvorak, Grande messe en ut de Mozart et ‘’Opéras en concerts’’ tel Boris Godounov, Faust, La Belle Helene, La vie Parisienne, Aida, Trouvère et Cavalleria Rusticana. Riche de sa double culture, il s’intéresse à des musiques émanant d’autres aires culturelles et devient ambassadeur infatigable du rapprochement entre les cultures.

C’est à la tête de cet ensemble qu’il a été nommé «Artiste de l’UNESCO pour la Paix»

Une solide formation

Né à Alger en 1967, ce jeune virtuose du violon, passionné de musique découvre à 17 ans la direction d’orchestre et décide d’en faire son métier. Il étudie au conservatoire d’Alger, suit des études en direction de chœur et direction d’orchestre aux conservatoires de Marseille de Paris, puis de Copenhague avec Michel TABACHNIK.

Il s’est perfectionné auprès de Manuel ROSENTHAL, Ilya MUSIN et Daniel BAREMBOIM. Parallèlement, il obtient une licence de musicologie à Alger et une maîtrise de musicologie à la Sorbonne, Paris IV.

Il participe à des stages de perfectionnement comme chef d’orchestre de l’Orchestre Philharmonique de New York, de l’Opéra du Kirov de Saint-Pétersbourg, de l’Opéra National de Berlin, de l’Opéra de Paris, de l’Orchestre de Genève et de l’Orchestre Santa Cecillia de Rome.
La richesse du parcours artistique d’Amine KOUIDER lui a permis d’avoir un large répertoire comprenant de nombreuses œuvres symphoniques, d’oratorios, ballets et près de 30 operas.

Chef d’Orchestre

Olivier Holt

Enregistrement "Jours et Nuits de l’Arbre Cœur" - Studios Davout 2014

Né à Paris en 1960, Olivier Holt suit des études de direction avec Jean Fournet, Franco Ferrara, Léonard Bernstein et Charles Mackerras à la Hochschule für Musik de Vienne où il obtient le diplôme des « Wiener Meisterkurs »

Après des débuts au Théâtre du Châtelet, il dirige diverses productions à l’Opéra Comique, au Théâtre de Paris, l’Opéra de Nancy, l’Opéra de Lille, l’Opéra de Marseille ; avec notamment en solistes : Natalie Dessay, Felicity Lott, Gabriel Bacquier, José Van Dam, Alain Fondary.

En symphonique, il est invité par des formations telles que l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre de Picardie, la Philharmonie de Lorraine, l’Orchestre Symphonique de Mulhouse, l’Orchestre Symphonique Région Centre et l’Orchestre de la Radio de Sofia.
Olivier Holt a enregistré plusieurs compact disc: une compilation classique pour le label Philips-Classics avec Natalie Dessay, Françoise Pollet, Olivier Charlier, Nicolas Rivencq. Pour la firme K617, la Cantate Egill et le Stabat Mater de Théodore Gouvy avec la Philharmonie de Lorraine puis la première mondiale de l’opéra « Maximilien Kolbe » de Dominique Probst et Eugène Ionesco, dont le disque a reçu « l’Orphée d’Or » de l’Académie Nationale du Disque Lyrique.
Professeur, il a en charge les orchestres de l’ENMD de Montreuil et est le Chef invité du Conservatoire de Levallois. D’autre part, il a composé diverses pièces : musique de chambre, mélodies et musique pour le théâtre.

En 2002, Olivier Holt a fait ses débuts : aux USA avec le Philharmonique de Floride en Italie avec l’Orchestre du Teatro Massimo, en Australie lors du Festival de Melbourne et, en 2003 dans le cadre du Festival International de Bergen, la Symphonie Fantastique avec le Bergen Philharmonic dans la mise en scène de la Fura dels Baus.

Olivier Holt est l’hôte de l’Opéra de Toulon en symphonique et lyrique, de l’Orchestre du CNR Supérieur de Paris, de l’Orchestre National des Pays de la Loire et de l’Opéra-comique. Après le Tivoli Festival à Copenhague & Carmen cet été, il dirigera Cosi fan tutte et est l’invité de l’Orchestre de Picardie & du festival des Sofia Music Weeks 2008. Il dirige de nombreux concerts à l’Orchestre de Picardie en 2009 et 2010, également l’Orchestre des Opéra de Dijon et de Marseille, et de Toulon.

Chef d’Orchestre

Philippe Hui

Enregistrement "El Nafas" - Studios Davout 2014

Philippe Hui est intéressé par toutes les expressions de son art, du symphonique au ballet, de l’opéra à l’opérette et a pour objectif de partager avec le plus grand nombre les beautés de ce vaste répertoire.

Philippe HUI intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (Masterclass avec Pierre Boulez) et y obtient un 1er prix de Direction d’Orchestre. Longtemps à la tête d’orchestres de jeunes tels que l’Orchestre Régional des Jeunes de Haute-Normandie, il devient Chef Assistant à l’Orchestre de Bretagne puis Responsable Musical de l’Opéra de Tours.
En 2000, il fonde l’Atelier Lyrique de Haute-Normandie dont il est le Directeur artistique jusqu’en 2009.
En 2001, James Conlon le remarque et l’invite à devenir son assistant à l’Opéra National de Paris. Depuis cette date, Philippe Hui y dirige régulièrement de nombreux opéras et ballets: Orphée et Eurydice de Gluck, chorégraphie de Pina Bausch, suivie d’une tournée en Allemagne, Le Barbier de Séville qu’il dirige au pied levé, Un tango pour M. Lautrec, Idoménée de Mozart, Paquita, La Sylphide etc… Il est également intervenu au Centre de Formation Lyrique de l’Opéra de Paris.

Philippe Hui est invité par de nombreuses scènes et Festivals en France et à l’étranger : Opéra de Paris, Tours, Metz, Reims, Limoges, Avignon, Toulon, Rennes Théâtre des Champs Elysées, Salle Gaveau, Opéra Comique, Centre Lyrique d’Auvergne, Festival de Loches, …) et à l’étranger (Festival de Nuremberg, de Baalbeck …).
Il y dirige notamment un grand nombre d’ouvrages dont L’enlèvement au sérail, La Veuve Joyeuse, La fille mal gardée, Roméo et Juliette (Prokoviev), Casse-Noisette, La Voix Humaine, La Belle Hélène, Carmen, La Vie Parisienne, La passion selon St-Jean, Orphée aux enfers, Le Petit Ramoneur de B. Britten qu’il enregistre avec Lambert Wilson etc.
Philippe Hui a travaillé également avec l’Orchestre National de Lorraine, de Bretagne, de Picardie…et collabore très régulièrement avec des ensembles comme la Maîtrise des Hauts-de-Seine. Il a assuré pendant plusieurs années la direction musicale du Festival Opéras en plein air : La Traviata, La Flûte Enchantée, Le Barbier de Séville et Les Contes d’Hoffmann.
Il est par ailleurs le directeur musical de l’Institut Franz Schreker dont il dirige les œuvres au Théâtre des Champs-Elysées entamant ainsi une solide et régulière collaboration avec l’orchestre Pasdeloup.

Il est aujourd’hui le Directeur musical de la Philharmonie des Deux Mondes, orchestre symphonique en Loire Atlantique, tout en menant une carrière de chef d’orchestre auprès de festivals (Festival Offenbach d’Etretat, …) et orchestres en France et à l’Etranger.

Orchestre et Chœur

Chœur et orchestre

Ensemble Sequentiae Sous la direction de Mathieu Bonnin

Spectacle Jours et Nuits de l'Arbre Coeur - Gaveau 2015 et enregistrement Légende de Néré - 2016

L’Ensemble Sequentiae Sous la direction de Mathieu Bonnin, créé en 2013, se spécialise dans le répertoire sacré.

Cet ensemble est constitué d’un chœur de 30 chanteurs et de 20 instrumentistes qui sont tous issus des conservatoires nationaux de Paris et Lyon.

L’ensemble est en résidence à l’église royale de Saint-Germain-l’Auxerrois à Paris et se produit à travers toute la France (Paris, Lyon, Marseille, …) ainsi qu’à l’étranger.

Après avoir interprété le Requiem de Fauré, La messe de minuit de Charpentier et Ein Deutsches Requiem de Brahms, l’Ensemble Sequentiae s’est produit en 2016 avec un programme allemand : le Magnificat de Bach et le Psaume 42 de Mendelssohn.

Le choeur attache beaucoup d’importnce à la musique a cappella. Un choeur de chambre a été crée au sein du choeur principal et s’est donné en concert en 2016 à la période liturgique du Carême (Les Lamentations de Jérémie de Tallis, Miserere d’Allegri).

Orchestre symphonique

Orchestre Pasdeloup

L'orchestre symphonique Pasdeloup fut fondé par le mécène et mélomane Jules Pasdeloup il y plus de 150 ans.

L’orchestre symphonique Pasdeloup fut fondé par le mécène et mélomane Jules Pasdeloup il y plus de 150 ans.

Depuis sa création, l’orchestre Pasdeloup n’a eu de cesse d’interpréter les chefs-d’oeuvre du répertoire symphonique, porté génération après génération par l’enthousiasme et la passion de ses musiciens de talent.

Il est naturellement devenu l’un des orchestres privés français les plus réputés et actifs de la production classique, réussissant la prouesse de transmettre plus qu’un nom, une histoire dont s’investissent naturellement les membres de l’orchestre pour donner et préserver ce son si ample et philharmonique qui fait toute sa singularité.

L’orchestre Pasdeloup, qui se garde toujours de devenir une institution figée, a depuis acquis la réputation méritée de faire découvrir des oeuvres nouvelles, des créations ambitieuses et de grands chefs ou artistes, comme récemment la cantatrice Algérienne Amel Brahim Djeloul avec la même intensité qu’on lui connait pour le grand répertoire classique.

Il s’illustre sur toutes les scènes et festivals de France ou d’Europe, aux côtés de monstres sacrés comme Placido Domingo ou du Ballet de l’Opéra de Paris, de l’American Theater ou de l’Australian Ballet.

Chœur

Le Chœur Philharmonique International

Première de La Légende de Néré - Eglise Saint Eustache Paris nov 19

Association régie par la loi de 1901, fondé en 1997 par le chef d’orchestre franco-algérien Amine Kouider, le CPI est une formation de 150 choristes de diverses nationalités qui partagent l’amour du chant choral et dont la mission est de rapprocher les cultures par la musique.

Le chef Amine Kouider, le chef de chœur Mustapha Kaïd et un chef de chœur assistant animent conjointement cet ensemble dont l’ambition est de partager un large répertoire allant des grands classiques de la musique lyrique ou sacrée à des œuvres issues d’autres cultures.

Le Chœur Philharmonique International produit ses œuvres majeures, généralement accompagné d’un orchestre de plus de 40 musiciens, dans des lieux prestigieux à Paris ou en Province. Ces dernières années on a pu l’entendre à La Sorbonne, à l’UNESCO, salle Gaveau, à Radio France, à l’Hôtel de ville et dans les églises de Saint Augustin, Saint-Germain-des-Prés, Saint-Eustache et La Madeleine…Il s’est également produit au Théâtre Montansier de Versailles, au Théâtre antique d’Arles, au festival de Saint-Victor à Marseille, au théâtre Ibn Khaldoune d’Alger, à l’invitation du Gouvernorat du Grand Alger, et encore sur Antenne 2, TV 5 et CNN.

Le Chœur Philharmonique International a été l’invité d’orchestres de prestige comme l’Orchestre international du CROUS de Paris et l’Orchestre national d’Algérie. Plus récemment il a collaboré avec l’Orchestre de l’Opéra Toulon.

Le Chœur Philharmonique International participe aux campagnes de l’UNESCO, pour la paix et pour le développement des échanges entre cultures. A travers le succès rencontré, il a contribué à la promotion d’actions comme « Commémoration du VESAK », « Les enfants des rues », « Cultivons la Paix », « La Journée mondiale contre le sida ». Il a aussi réalisé un concert avec l’Orchestre National d’Alger, en Arles, pour le rapprochement des cultures et produit « le Requiem de Verdi » en concert en la cathédrale de Chartres pour le 35ème anniversaire de l’inscription de la cathédrale au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

En reconnaissance de leurs engagements, le Chœur Philharmonique International et son chef Amine Kouider sont « Artistes de l’UNESCO pour la paix » depuis 1999.

Musicien

Percusionniste

Salim Beltitane

Musicien d'origine Franco-Algérienne, Salim Beltitane est né dans une famille de mélomanes composée de nombreux musiciens.

Musicien d’origine Franco-Algérienne, Salim Beltitane est né dans une famille de mélomanes composée de nombreux musiciens. Très tôt influencé par ce fort héritage culturel familial, il est initié aux fondamentaux de la musique algérienne et arabe et découvre alors l’univers très riche et le langage des percussions.
A l’adolescence, il débute l’apprentissage académique des percussions orientales auprès de grands maitres avant de poursuivre sa formation en Algérie puis en Égypte, notamment au Caire où il séjournera à de nombreuses reprises.

Musicien apprécié sur scène et en studio, il poursuit une carrière riche en expériences et rencontres musicales de qualité, pratiquant des répertoires très différents, entre chanson française, jazz et variété de qualité ou musique classique arabe et arabo-andalouse ainsi que world music.
Il a notamment accompagné Brigitte Fossey, Sapho, Hossam Ramzy ainsi que de nombreux orchestres de musique classique arabe du Maghreb ou du Moyen Orient.
Salim se produit régulièrement avec les meilleurs ensembles ou musiciens de la scène arabo-orientale en France, mais aussi partout en Europe, dans le Maghreb, au Moyen Orient et en Afrique (Turquie, Allemagne, Algérie, Maroc, Égypte, Espagne, Suisse, Luxembourg, Sénégal..)

Formé au conservatoire de Strasbourg, il est également titulaire d’un Diplôme d’Etat en Musiques Traditionnelles obtenu au CEFEDEM Ile-de-France.
Il enseigne depuis plus de 10 ans les percussions orientales et depuis 2016 l’ethnomusicologie à l’université de Lorraine.

Parmi les percussionnistes solistes les plus appréciés actuellement dans l’art de l’accompagnement de la danse orientale, il est très demandé pour de nombreux stages, cours et galas de danse orientale ou Bellydance dont il maitrise les codes, concevant de nombreuses méthodes, études et outils pédagogiques pour contribuer à transmettre les formes académiques de ces arts anciens.

Violoncelliste

Eléonore Siala Bernhardt

Les études musicales d'Eléonore Bernhardt débutent au Conservatoire de Montpellier, où elle se forme au violoncelle avec Yves Potrel, au chant avec Patrice Baudry et à la musique de chambre sur différents répertoires et au sein de différents groupes.

Les études musicales d’Eléonore Bernhardt débutent au Conservatoire de Montpellier, où elle se forme au violoncelle avec Yves Potrel, au chant avec Patrice Baudry et à la musique de chambre sur différents répertoires et au sein de différents groupes.

Après l’obtention du Diplôme d’Études Musicales (DEM) en violoncelle et Musique de Chambre, elle poursuit son apprentissage avec le professeur Marie-Paule Milone, d’abord au Conservatoire de Rueil-Malmaison où elle obtient, à l’issue de la première année, le Prix d’Excellence, puis au PSPBB (Pôle Supérieur de Paris Boulogne-Billancourt) dès 2015. Au PSPBB, Éléonore recevra en parallèle l’enseignement d’Éric Picard, violoncelle solo de l’Orchestre de Paris.

Durant ces trois années de double-cursus (Licence de musicologie à la Sorbonne et Diplôme National Supérieur de Musicien Professionnel), elle se produira régulièrement en musique de chambre au conservatoire mais également en quatuor à la Philharmonie de Paris (à l’occasion des Concerts Préludes), en duo au musée de la Cité de la Musique et au Théâtre des Abbesses, au sein de projets variés.

 Elle participe également à de nombreuses séries d’orchestre avec, notamment, l’orchestre du PSPBB (Philharmonie de Paris, Théâtre du Châtelet, La Seine Musicale), l’orchestre Prométhée (Théâtre des Champs-Élysées avec le Ballet National du Canada, La Seine Musicale pour « Les Étés de la Danse »), le JOEHB(Jeune Orchestre Européen Hector Berlioz), l’ensemble Les Siècles et François-Xavier Roth.

Éléonore Bernhardt fonde avec Héloïse-Bertrand Oléari (pianiste) et Raphaël Pogam (clarinettiste) le trio Oriolus et l’ensemble est invité en 2018 au Off du Festival International de Colmar

Organiste

Christophe Guida

Organiste, rôle du Gardien des Harmonies dans La Légende de Néré

Christophe Guida est un organiste français né en 1982, à Marseille. Diplômé des conservatoires de Marseille et de Paris, il est actuellement titulaire du grand orgue de la basilique du Sacré-Coeur de Marseille.
Christophe se produit lors de concerts prestigieux à Notre-Dame, la Madeleine et Sainte Clotilde sur Paris, à Albi, Saint Malo, Bordeaux, Tours, Marseille, Saint- Maximin, Megève et il donne régulièrement des concerts en Russie (Perm), Allemagne (Hambourg), Italie (Rome, Novara), Belgique, Canada…

Il est, en 2009, le premier interprète français à enregistrer, sur les grandes orgues de Roquevaire, l’album Quo Vadis consacré au compositeur russe Mikael Tariverdiev.
Il joue fréquemment en duo avec Monique Thus, l’organiste titulaire de la basilique Notre-Dame de la Garde ; avec les trompettistes Romain Leleu et Philippe Nava.

Depuis 2013, il est très fréquemment invité, en tant que soliste, à interpréter les oeuvres majeures du répertoire organistique : le Requiem de Duruflé, le Concerto de Poulenc, les Messes pour orgue et choeur de Leo Delibes et de Louis Vierne.

On peut découvrir Christophe Guida, en podcast, dans le reportage que France 3 lui a consacré dans Parcours de vie.

Pianiste Concertiste

Isabelle Lafitte

Pianiste interprète du récital " Jeux et Miroirs" - Opéra d'Alger 2021

Isabelle Lafitte grandit dans une famille d’artistes, sculpteur, peintres, poètes et musiciens. Dans cette atmosphère propice aux arts, elle commence le piano dès l’âge de six ans et révèle des talents d’improvisateur et de compositeur que vont étayer ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, à l’Académie Franz Liszt à Budapest puis à la Manhattan School of Music à New York.

 

Elle choisit, avec sa sœur jumelle Florence Lafitte, d’explorer la littérature pour deux pianos, étoffant une carrière ponctuée de concerts sut les grandes scènes internationales : Théâtre des Champs- Elysées, Bozar de Bruxelles, Concertgebouw d’Amsterdam, Novel Hall de Taipei, Musikhalle de Hambourg, Rudolfinum de Prague, KKL de Lucerne…avec des orchestres prestigieux comme l’Orchestre du Mozarteum de Salzbourg, le Hong Kong Philharmonic Orchestra, le Royal Philharmonique des Flandres, l’Orchestre National de France…à travers l’Europe, l’Australie, les Etats-Unis, le Brésil, la Chine, Taïwan, le Vietnam, le Japon, l’Indonésie, Nouvelle-Calédonie, la Russie…

 

Ensemble, elles commanditent et créent les œuvres des compositeurs Alain Louvier, Karol Beffa, Paul Brust (USA), Tristan-Patrice Chalullau, Stéphane Delplace et Pascal Zavaro.

 

Elle enregistre par ailleurs plusieurs disques pour les labels Ligia Digital, Alphée, Soupir et VMG.

 

Esprit curieux, Isabelle Lafitte compose, improvise, réalise des transcriptions, des arrangements pour deux pianos : « La Flûte Enchantée » de Mozart, l’Oratorio «  Le Paradis et la Péri » de Schumann, la « Vida Breve » de Falla, « Stenka Razine » de Glazounov etc…Invitée par la compagnie japonaise «  Agua-Gala » et soutenue par l’ADAMI, elle écrit une musique de ballet « Nega/ct/ive B.D. », créée à Avignon.

 

Elle est membre de la SACEM depuis l’âge de 15 ans.

 

Elle enseigne le piano, l’improvisation, la musique de chambre, la composition, entre autres, dans les Conservatoires de Paris 14 et 18ème, a dirigé de nombreuses Master Class et est membre régulier de jury de grands concours internationaux de piano.

 

 

Crédit photo : Hugues Charrier

Hauboïste

Michaela Hrabânkovâ

Michaela Hrabânkovâ est une soliste passionnée par le grand répertoire autant que par la création contemporaine.

Michaela Hrabânkovâ est une soliste passionnée par le grand répertoire autant que par la création contemporaine.

Elle débute son éducation musicale à Prague avec le soliste du Théâtre National de Prague Josef Vacek, puis au conservatoire de Prague avec le professeur F.X.Thuri avant de poursuivre ses études en Allemagne à la Hochschule für Musik de Karlsruhe, avec le professeur Thomas Indermuhle.

Elle a donné des récitals dans de nombreux pays et joué dans plus d’une vingtaine de festivals en France.

En 2001, Michaela Hrabânkovâ remporte en soliste hautbois le 2ème prix du concours internatinale de la radio tchèque « Concertino Praga ». Elle est invitée par l’Organisation Européenne de Concours de Musique pour les Jeunes /EMCY European Union of Music Competitions for Youth/ pour une tournée de concerts en Europe.

Elle est régulièrement invitée pour donner des masterclasses en France, Roumanie (Académie de musique Gheorge Dima Cluj-Napoca), République Tchèque (Académie de Musique de Prague, Académie Janáček des Arts Musicaux de Brno, Conservatoire de Prague, Conservatoire de Pardubice).
Depuis 2013 elle enseigne au conservatoire Mstislaw Rostropovitch de Maisons-Laffitte.

Enregistrement du CD “Musique Française”, musique de chambre pour quintette à vent avec Le Concert Impromptu. En 2013, enregistrement pour la Radio Tchèque « Český Rozhlas » du Concerto pour hautbois et petit orchestre de Jan Rybář (dédié à Michaela Hrabânkovâ). Elle prépare un nouveau disque avec le guitariste Gabriel Bianco pour le label Ad Vitam Records (Harmonia Mundi).

Chanteur soliste

Soprano

Racha Rizk

Racha Rizk est née à Damas en Syrie. A 12 ans, elle remporte le premier prix de chant du concours des Pionniers Syriens et participera à de nombreux concerts ou festivals ouverts aux jeunes.

Racha Rizk est née à Damas en Syrie.
A 12 ans, elle remporte le premier prix de chant du concours des Pionniers Syriens et participera à de nombreux concerts ou festivals ouverts aux jeunes.

Elle poursuit avec succès ses études de chant lyrique à l’Institut Supérieur de Musique de Damas, encadrée par des professeurs de grande renommée, sous la tutelle de son 1er professeur Mme Galina Khaldieva.

Elle obtient en 2002 son prix de l’Institut Supérieur de Musique à Damas sous la férule du grand professeur de chant, Mme Natalia Kiritchinka.

Elle interprétera les rôles d’opéra de Suzana dans Le Nozze di Figaro de Mozart, Michela dans Carmen de Bizet à l’opéra de Damas, Jumana dans l’Opera Arabe Ibn Sina…Didon et Enée de Purcell et Gianni Schicchi de Puccini, Nancy dans la comédie musicale Oliver Twist ainsi que des Lied avec les pianistes syriens virtuoses, Ghazwan Zerekli et Chaden Yafi…

Musiques sacrées: le Messie de Handel, Gloria de Vivaldi, Stabat Mater. Elle collabore notamment avec l’ensemble Contrasto Armonico à Damas et à Amsterdam dans un programme pointu de madrigaux et autres airs du répertoire de l’Ancien Baroque de Monteverdi jusqu’à Handel notamment ses Cantates Italiennes…

Soprano

Ghada Shbeir

Soprano Libanaise, rôle de Houria dans El Nafas - Opéra d’Alger 2013.

Originaire du Liban, Ghada Shbeir commence ses études musicales à 17 ans ; elle étudie notamment l’origine de la musique arabe. A l’Université du Saint Esprit de Kaslik (USEK), elle suit des cours de sciences musicales, dont elle est aujourd’hui agrégée. Après avoir obtenu un diplôme supérieur avec distinction en interprétation de musique traditionnelle arabe, Ghada Shbeir obtient son diplôme de maîtrise en musicologie. Grâce à son style unique, elle est devenue professeur de techniques de chant traditionnel arabe à l’USEK, professeur de techniques de chant AlMuwashshah à l’Université Libanaise et professeur de chants syriaques sacrés au Conservatoire National du Liban.
Aujourd’hui professeur de chant oriental au sein de l’université USEK, elle effectue des recherches approfondies sur le chant et les mélodies syriaques à des fins notamment scientifiques. Elle parcourt ainsi le répertoire syriaque, composé de chants brefs et porteur de nombreuses traditions religieuses.

Reconnue à la fois pour la beauté de son chant et pour l’intérêt que représentent ses recherches menées sur le chant arabe, elle obtient en 1997 le Premier Prix de la chanson arabe en Égypte, puis le Premier Prix du BBC3 World Music Awards 2007 pour son album « Mouachahat », ainsi que le Premier Prix d’interprétation de chants andalous.

Elle représente par ailleurs le Liban dans de nombreux congrès et festivals à travers le monde (France, Royaume-Uni, Canada, Estonie, Slovaquie, Grèce, Egypte, Oman, Dubaï, Espagne, Algérie, etc.). Ghada Shbeir ainsi effectue régulièrement des tournées de plusieurs concerts dans diverses régions du monde.

Elle a donné récemment de grands concerts au Liban pour présenter son second album « Qawaleb ». Dans son album « Al Qasida », elle vise à montrer sous une forme moderne la poésie classique. Dans son dernier CD, « Andalousia », elle cherche à montrer la différence entre l’ancien muwashah, en terme de paroles, mélodie, rythme… et le poème composé à la manière d’un muwashah. Ce CD comprend en outre un nouveau style d’arrangement musical.

Ghada Shbeir a mené une étude approfondie sur le chant et les Mélodies Syriaques en se fondant sur plus de 500 chants Syriaques Maroniques. À la suite de cette étude, elle a sorti trois CD contenant d’anciens chants syriaque : « Syriac Chants », « Passion » et « Chants Syriaques – Noël ».

Soprano

Dima Bawab

Rôle de la Dame de l’Aube dans La Légende de Néré de T.Benouarka - Paris St Eustache nov 19.

La soprano Dima Bawab naît en 1981 en Jordanie de parents palestiniens. Elle s’intéresse très tôt à la musique et commence l’apprentissage du piano et de la danse classique à 4 ans, au Conservatoire National de Musique (Fondation du Roi Hussein) à Amman.

Elle choisit de se consacrer au chant lyrique et débute ses études au CNSMDP. En 2006, à l’occasion d’un projet musical franco-palestinien, elle se produit avec des artistes français et jordaniens dans Le Directeur de théâtre de Mozart et Abu Assan de Weber. En 2007, elle participe à L’Enlèvement au sérail de Mozart à Vannes et à Alcina de Haendel dans une collaboration artistique avec la Cité de la Musique de Paris. On la retrouve au Festival d’Aix-en-Provence en 2008 dans les rôles exigeants du Feu, de la Princesse et du Rossignol dans L’Enfant et les sortilèges de Ravel.

2009 est particulièrement riche pour la soprano puisqu’après Les Noces de Figaro au Music Hall de Wilton à Londres, elle joue Lucy dans Le Téléphone de Menotti en Palestine et Jordanie. Elle est aussi Lois Lane dans la comédie musicale Kiss me, Kate de Cole Porter au Cadogan Hall de Londres. En 2010, elle se produit à l’Opéra Comique en Yniold dans Pelléas et Mélisande de Debussy, sous la baguette de Sir John Eliot Gardiner.

En 2011, Dima Bawab endosse les rôles de Papagena et Pamina dans La Flûte enchantée de Mozart mis en scène par Peter Brook pour une tournée mondiale : Paris, Brême, Londres, Luxembourg et New York entre autres. En 2014, elle remporte un large succès dans le rôle-titre de Zémire et Azor de Grétry à l’Opéra Royal de Wallonie. Elle reprend son rôle d’Yniold dans Pelléas et Mélisande en 2015 à Zagreb. Cette année-là, Dima Bawab fait ses premiers pas à Montpellier avec les rôles du Feu, de la Princesse et du Rossignol dans L’Enfant et les sortilèges. Elle débute ensuite à l’Opéra d’Angers Nantes dans les rôles du Marchand de Sable et de la Fée Rosée dans Hänsel et Gretel d’Humperdinck. En 2016, elle s’approprie le rôle de la servante de Médée de Cherubini à Dijon. La soprano travaille son répertoire mozartien avec ses débuts dans La Grande Messe en Ut mineur sous la direction de Nayer Nagui au Caire. En 2017, elle est l’Amour dans Orphée et Eurydice de Gluck en Avignon. L’année suivante, elle chante Sophie dans Werther de Massenet à Nancy.

Durant la saison 2018/2019, Dima Bawab incarnera Berta dans Le Barbier de Séville (Rossini) en décembre à Toulon puis elle interprétera Suzanne dans Les Saltimbanques (Ganne) en Avignon.

Ténor

Yanis Benabdallah

Né à Rabat en 1986, Yanis Benabdallah est pianiste, chef de choeur et ténor lyrique, marocco-hongrois.

Né à Rabat en 1986, Yanis Benabdallah est pianiste, chef de choeur et ténor lyrique, marocco-hongrois.
Dès l’âge de 4 ans, Yanis est initié au piano, chant, solfège, puis à la direction de choeur par sa mère ,chef de choeur.
En 2008, il obtient le Prix Supérieur de Piano dans la classe de Virginie Pasdeloup au Conservatoire de Suresnes.
Après des études de Musicologie à la Sorbonne, il commence des études de Direction de choeur avec Yves Parmentier, Denis Rouger puis Valérie Fayet au CNR de Nantes où il obtient son Prix de direction en 2011.
Il est actuellement Chef de Choeur Assistant au Choeur et Orchestre Philharmonique International.
En tant que chanteur, Yanis débute comme soliste à l’âge de 12 ans dans le Choeur d’Enfants de l’Opéra de Paris. Après une formation lyrique auprès de Sophie Hervé, il devient membre de l’Opéra de Lille.
Il obtient en 2006 le Premier Prix de Chant dans le gala «Jeune talent français» à Monaco puis arrive 1er nominé du concours international de l’UPMCF à Paris en 2010.
Il obtient son Prix de chant à l’unanimité au CRR de Paris et poursuit sa formation à l’école normale de musique à Paris auprès de Daniel Ottevear.
Yanis Benabdallah donne régulièrement des récitals dans le monde entier: Hongrie, Italie, Chine, Inde, France…
Soprano

Lara Elayyan

Soprano jordanienne, rôle de Mina dans El Nafas-Opera d'Alger 2013.

Lara Elayyan est une chanteuse jordanienne d’origine palestinienne.
Sa voix est une invitation au voyage qui transporte l’auditoire vers les dimensions les plus élevées.

Native de Amman, elle étudie le Oud à l’Académie de Musique de Jordanie auprès du compositeur et musicien Omar Abbad, avec qui elle donnera de nombreux concerts en solo.
Elle s’attache à faire vivre la musique et les chansons palestiniennes et arabes traditionnelles, ainsi que le répertoire des grands poètes arabes comme Mahmoud Darwich.

Lara aime évoquer à travers ses chants, les sentiments humains, s’attachant à réunir et faire découvrir des textes rares à travers de multiples performances en Jordanie, au Liban, en Turquie et dans de nombreux pays du Proche et Moyen Orient.
Elle est également membre du groupe vocal féminin Naya créé en 2011.

Ténor

Ragaa Eldin

Né au Caire, il effectue sa formation musicale au conservatoire du Caire où il obtient son diplôme de chant lyrique dans la classe du Tenor Sobhi Bidair.

Né au Caire, il effectue sa formation musicale au conservatoire du Caire où il obtient son diplôme de chant lyrique dans la classe du Tenor Sobhi Bidair.

En 2007 il participe au Master class de la Soprano Caroline Dumas à l’Ecole Normale de Musique de Paris et cette formation sera suivie de plusieurs concerts.

En 2008 il devient membre de la troupe de l’Opéra du Caire où il aura l’opportunité d’interpréter plusieurs rôles, dans des oeuvres majeures (Butterfly, Lakmé, les Noces de Figaro, Carmen, Aida, la Traviata…)

En 2010 il termine en demi-finale du concours international de chant « Wilhelm Stenhammar » en Suède.

Il participe de 2008 à 2013 au « Pont Musical Égypto-Finlandais » et sera par la suite invité par l’académie Savonlinna pour participer au master class du Prof. Tom Krause and Eija Tolbo.

En 2014 il prend part au laboratoire de Spaziomusica en Italie et est choisi pour le rôle de Manrico dans Le Trouvère au Teatro Mancinelli d’ Orvieto, sous la direction de Maestra Gabriella Ravazzi et Maestro Maurizio Arena.
Cette même année il recevra le diplôme d’art lyrique à l’Ecole Normale de Musique de Paris.

Il sera finaliste en 2015 du concours  » Spazio Musica  » en Italie et remportera le prix du public et le prix Teatro de Bologne.
Il obtiendra en 2015 son diplôme de perfectionnement en chant à l’Ecole Normale de Musique de Paris.

Ragaa Eldin a chanté comme soliste dans de nombreux concerts internationaux : Caire, Amman, Oman, Finlande, Italie, France…

Ténor

Georges Wanis

Rôle De Selim dans El Nafas - Opera d'Alger 2013.

De père égyptien et de mère italienne, Georges Wanis a suivi de solides études musicales : au Caire tout d’abord auprès de Violette Makar, puis à l’Ecole Normale de Musique de Paris auprès de Caroline Dumas où il complète son apprentissage dès 1995.
Premier Prix au concours de chant organisé par le Ministère de la Culture égyptien en 1995. Premier Prix au concours Léopold Bellan en 1999 à Paris et lauréat du Prix lyrique des OEuvres des Saints Anges à Paris en 2000.
Georges Wanis se produit régulièrement dans les plus grands rôles du répertoire ou dans des oratorios.
Le Bel Canto est son domaine de prédilection : Bach, Schumann, Berlioz, Cimarosa, Mozart, Saint-Saens, Honegger, Britten, Monteverdi…
Sur scène il a été Don Ottavio dans le Don Giovanni de Mozart, Nadir dans les Pêcheurs de Perles de Bizet, Alfredo dans la Traviata et le Duc de Mantoue dans Rigoletto de Verdi…

Comédien

Acteur

Assem Nagaty

Acteur égyptien, rôle du conteur dans "Les Jours et Nuits de l’Arbre Coeur" - Opéra du Caire 2015

Assem Nagaty a obtenu une licence d’Ingénierie Mécanique à l’Université du Caire avant d’entreprendre un deuxième cycle de Théâtre à l’Académie des Arts, Départment « Acting and Directing ». Après avoir suivi des études supérieures de mise en scène, Assem fut diplômé d’un master de Mise en Scène puis acquis son doctorat en mai 2011.

En tant que metteur en scène, Assem dirigea de nombreuses pièces en Égypte ainsi qu’aux États-Unis comme, entre autres, Viva Egypt de Mohsem Meselhi, House of Flesh de Yusuf Idris, The Sultan’s Dilemma de Tawfiq Al-Hakim, Is it Real That Threre are’nt  Any Problems! de Metwali Hamed, Will Leave Next Stop de Mohsen Meselhi, Hamletmachine de Hiener Mullar.

Comme acteur, il interpréta de nombreux rôles sur scène comme au cinéma. Il participa également à de nombreux festivals théâtre partout dans le monde en tant qu’acteur ou metteur en scène : National Theatre Festival / Algérie, Theatre and Social Movement Festival / Jordanie, Mahaba Festival / Syrie, Kart-age Festival for Theatre / Tunisie, Avignon Festival / France.

Après avoir enseigné le théâtre Arabe à l’Université d’Ohio (département théâtre) puis dirigé le centre national de « Théâtre, Musique et Arts Populaires » au Caire, Assem Nagaty enseigne aujourd’hui la direction d’acteurs, mise en scène ainsi que le jeu d’acteur à l’Académie des Arts du Caire.

Comédienne

Pauline Moingeon-Valles

Rôle de Fausta dans La Cantate à Trois Voix de Paul Claudel- Mise en Scène et Musique de Tarik Benouarka- Cartoucherie Paris oct 18.

Après avoir obtenu sa maîtrise de lettres modernes en 1999, passionnée par le théâtre, Pauline Moingeon Vallès entre au Conservatoire Francis Poulenc (Paris 16e) sous la direction de Dominique Frot et Jeoffrey Carrey, puis de Stéphane Auvray Nauroy.

En 2002, elle intègre l’ESAD(École Supérieure d’Art Dramatique de Paris) dirigée par Jean-Claude Cotillard. Elle la quitte afin de monter sa propre compagnie :   “Zineb Urban Théâtre .

 Depuis 2010, elle suit les ateliers de l’International Institute of Performing Arts avec Scott Williams qui dirige l’Impulse Company France dont elle fait partie.

 Actrice de théâtre avant tout, elle s’illustre dans de grands rôles du répertoire classique comme Phèdre ou Macbeth.

Présente également au cinéma, elle tourne sous la direction d’Alexandre Astier ou Josiane Balasko.

 Depuis plusieurs années, elle prête également sa voix pour le doublage de films, de séries télévisées et documentaires.  

Théâtre 

*  2016 : Phèdre de Racine, mise en scène Elise Touchon

*2015-2016 : L’Exoconférence d’Alexandre Astier, Swan (2014-2015)

*2015 : Les Caprices de Marianne d’Alfred de Musset, mise en scène Scott Williams

*2012 : Macbeth de William Shakespeare, mise en scène Marine Assaiante

*2009-2012 : Le Dernier Voyage de Gabi de Mohamed Habassi

*2008-2009 : LukaLila de Suzie Bastien, Mise en scène Aurélie Van Den Daele

*2008 : Cœurs En Loc’ de Pascal Loison, mise en scène Pascal Loison

*2005 : L’Amant d’Harold Pinter, mise en scène Jean-Antoine Marciel

Acteur

Fares El Helou

Acteur syrien, rôle du conteur dans "Les Jours et Nuits de l’Arbre Coeur" - Paris Salle Gaveau 2015

Fares El-Helou est une des grandes stars du cinéma et du théâtre arabe contemporain.

Formé à l’institut des Arts Dramatiques de Damas en Syrie, il s’illustre sur scène et à l’écran au fil d’une carrière très riche, auprès des plus grands réalisateurs et metteurs en scène Egyptiens, Syriens, Libanais et Européens de ses dernières décennies.
Acteur charismatique ou comédien épris des grands textes poétiques, Fares s’investit comme producteur et comme artiste dans différentes initiatives privées et institutionnelles qui ont pour but de valoriser le paysage culturel de son pays, de même qu’il parraine régulièrement de nombreux événements artistiques au Moyen Orient et dans le Golfe.

Devenu très populaire dans le monde arabe grâce à ses participations à de nombreuses séries télévisées à succès et aux films cultes dans lesquels il tient souvent des rôles importants, il s’engage avec toute sa notoriété pour l’éducation et l’enfance.

THÉATRE
1992 : Ne faut pas payer. De Dario Fo, mise en scène par Ayman Zeidan. Le Théâtre National de Damas.
1989 : Barouf à Chioggia. De Carlo Goldoni, mise en scène par Ayman Zeidan Le Théâtre National de Damas.
1988 : The cave dwellers. De William Saroyan mise en scène par Fawaz el Sajir. Le Théâtre National de Damas.
1984 : L’aventure de la tête du mamlouk Jaber. De Sadalah Wannous. Mise en scène par Jawad Assadi. Le Théâtre National de Damas.
1984 : Chronique d’une mort annoncée. D’après Gabriel García Márquez. Mise en scène par Manuel Jiji. Le Théâtre National de Damas.

CINÉMA
2005 : Public relations, de Samir Zikra. Primé au festival de Valencia (meilleur acteur pour Fares HELOU)
2002 : Sacrifices, D’Oussama Mohamad. Sélectionné au festival de Cannes (Certain Regard). Primé au festival de Lisbonne : Grand Prix du festival, meilleur tournage.
1992 : La Nuit, De Mohamad Malas. Grand prix du festival de Carthage. Le festival de Nantes, Fribourg.

ACTUALITÉS
2015 : Le Bureau des Légendes d’Eric Rochant avec M. Kassovitz, et Jean Pierre Darroussin

Comédienne

Mélodie Le Blay

Rôle de Laeta dans La Cantate à Trois Voix de Paul Claudel- Mise en Scène et Musique de Tarik Benouarka- Cartoucherie Paris oct 18.

Mélodie Le Blay est une actrice française née en 1988.

Après des études littéraires à Paris, Mélodie se tourne vers le théâtre en se formant tout d’abord au cours Florent, puis au conservatoire du 5ème arrondissement avec Bruno Wacrenier et enfin à l’ESAD qu’elle intègre en 2013 travaillant ainsi avec Gildas Milin, Marielle Pinsard, François Rancillac, Pascal Kirsch ou Jean Pierre Baro.

Elle s’essaie également à l’audio-visuel en jouant dans des courts-métrages avec l’ESRA ou l’École de la Cité, ainsi que dans des formats plus courts dans les sketchs de Golden Moustache.

Elle fonde, en janvier 2017, avec William Pelletier, la compagnie théâtrale « Acid Drama » et réalise sa première mise-en-scène avec le spectacle « Iceberg », une adaptation poétique et parodique du film Titanic.

 Théâtre 

*2018 : Iceberg : jeu, écriture et mise en scène (Théâtre El Duende) 

*2017 : Le Refuge – Hélène Trembles (Théâtre 12) 

*2017 : Le Médecin malgré lui de Molière  mise en scène Daniel Lavau

*2016 : Rituel pour une Métamorphose de Saadallah Wannous  Adel Hakim (Théâtre des Quais d’Ivry)

*2015 : L’Aquarium d’Hier à Demain – François Rancillac (Théâtre de l’Aquarium) 

*2015 : Démons de Lars Noren – Jean-Pierre Baro (Théâtre Sylvia Montfort) 

*2015 : Tout Chinois– Marielle Pinsard (Le Tarmac)

*2015 : 33 Combats – Gildas Milin

*2009 : Je meurs comme un pays de Dimitris Dimitriadis-Michael Marmarinos (Théâtre de l’Odéon atelier Berthiers)

Comédienne

Danièle Meyrieux

Rôle de Beata dans La Cantate à Trois Voix de Paul Claudel - Mise en Scène et Musique de Tarik Benouarka- Cartoucherie Paris oct 18

Danièle Meyrieux se forme au Conservatoire de Lyon puis de Paris dans la classe de René Simon, à l’Actor’s Studio avec Andréas Voutsinas et obtiendra un master de Théâtre au sein de l’Institut d’Etudes Théâtrales de la Sorbonne Nouvelle.

Elle interprètera Bernanos, Claudel, Marivaux, Montherlant, Shakespeare et dernièrement Jean Luc Lagarce dans « Les règles du Savoir- vivre dans la Société Moderne »

En 1982, elle crée, avec Denise Rakovsky, La Compagnie le Toucan-Théâtre à Vanves.

Elle mettra en scène Ilias Driss (premier prix à Radio France International), Lars Noren, Harold Pinter, Xavier Durringer, « Dit-il » de Christopher Mierzejewski en France et à l’étranger.

En 2015, Aiat Fayez, auteur francophone, publié aux éditions de l’Arche, lui confie la mise en scène d’une de ses pièces « Perceptions » qui bénéficiera du soutien du centre national du Théâtre.

 « Jouer c’est saisir dans sa vie quotidienne, les infiltrations les plus subtiles du théâtre de la vie, c’est être dans son corps, dans sa langue, dans une pensée qui se construit en situation. C’est l’au-delà de la répétition » Danièle Meyrieux.

Musicien & Comedien

GABY ODEIMI

Rôle du Conteur dans El Nafas de T.Benouarka - Opera Alger 2013

Né à Antélias au Liban, Gaby Odeimi a été initié à la musique dès l’enfance. Il étudie le chant, le piano puis le clavier oriental. La guerre l’oblige à quitter son pays et il poursuivra son apprentissage à Paris par l’étude de la musique orientale : solfège, chant, percussion et clavier.

Il commence ses premières tournées au sein du groupe Zyriab, formation de musique arabe médiévale dans lequel il assure chant et percussions , et ce, dans de nombreux festivals européens comme le festival des pays du Bassin Méditerranéen à Bonn.

Puis il développe une carrière de soliste au clavier oriental et est sollicité pour une multitude d’évènements et de concerts en France comme à l’étranger.

Il crée ses propres compositions qui révèlent une sensibilité mêlant l’Orient et l’Occident. Il fonde en 2008 l’Orchestre Oriental de Paris qui se produit au Théâtre de l’ASIEM et au Cabaret Sauvage.

 

.

Danseur

Danseur

Utku bal

Rôle de Nour dans Les Jours et Les Nuits de l'Arbre Coeur.

De nationalité turque et tout juste âgé de 25ans, Utku est déjà une très grande personnalité de la danse.

Interprète magnifique et charismatique, il brille dans toutes les productions auxquelles il participe.

Formé au Conservatoire National d’Antalya, d’Ankara puis au conservatoire national et université d’Istanbul (Ballet, Modern ballet, Danse Contemporaine et jazz), il complète sa formation à l l’Académie Internationale de Danse à Paris.

« A corps et à cris » à l’Institut du Monde Arabe – 2013
« Le Grand Bal Masqué de Versailles » – chorégraphie de Kamel Wali-2013
Soliste du JEUNE BALLET EUROPEEN à Paris – Collaboration avec Claude Brumachon, Thierry Malandain, Floriane Blitz-2012/13
Béjart Ballet « Boléro » au Palais des Congres-2011

Danseuse

Rebecca Stampfli

Rôle d'une des Muses dans Les Jours et les Nuits de l'Arbre Coeur.

Suisse espagnole née à Neuchâtel en 1986 Rebecca se forme à Neuchâtel en Suisse puis à l’Académie Internationale de Danse de Paris.
Elle complètera sa formation par des stages de jazz et de danse contemporaine avec de très grands chorégraphes à New York et à Los Angeles.

Interprète appréciée, elle se produit dans différents spectacles et ballets.

Spectacle « Le Grand Bal Masqué » – Chorégraphie Kamel Wali – 2013
Evénement à l’église Américaine de Paris – Chorégraphie Chris McCarthy – 2012
Soliste dans la MDC Company 2004 – 2006

Danseuse

Fanny Sage

Rôle de Amal dans Les Jours et les Nuits de l'Arbre Coeur.

Française née à Libourne en 1989 Fanny Sage est une danseuse charismatique.
Sensible et polymorphe, elle se fond avec grâce dans tous ses rôles apportant à chaque fois le supplément d’âme d’une grande interprète.

Elle commence à danser dès l’âge de 3 ans, animée par une passion qui ne l’a jamais quittée depuis…
Fanny effectue sa formation professionnelle au conservatoire national supérieur de Lyon entre 2007 et 2011.
Elle étudie en même temps le théâtre et la danse classique et contemporaine et poursuit parallèlement une formation musicale, d’anatomie et d’histoire de la danse.

Artiste chorégraphique, elle intègre en septembre 2012, la compagnie d’Abou Lagraa, La Baraka et participe à la création du spectacle « El Djoudour ».

Depuis elle danse avec différentes grandes compagnies contemporaines : Compagnie Paul les Oiseaux, Compagnie Maryse Delente notamment avec le Requiem de Mozart, Compagnie Sans Lettre…

Fanny participe également à de nombreux courts et longs métrages qui vont parfaire son expression, sa théâtralité et son sens de l’émotion « juste ».

Danseuse

Mélodie Caillieret

Rôle de la Dormeuse/Muse dans Les Jours et les Nuits de l'Arbre Coeur

Française née à Villeneuve d’Ascq, Mélodie est une interprète aux qualités exceptionnelles, au style fluide et gracieux.
Sa personnalité et sa sensibilité sont des atouts pour tous les chorégraphes avec qui elle travaille.

Elle est à l’affiche de nombreuses productions, ballets classiques ou contemporains
mais aussi de grands évènements audiovisuels.

« Les Mozart de l’Opéra » – Chorégraphie de Kamel Wali – 2014
« L’Auberge du Cheval Blanc » – Jaques Duparc – 2013
« Boléro », Hommage à Maurice Ravel – chorégraphie Georgette Kala Lobé – 2010
« La revue de Gentry » au Casino de Paris – Chorégraphie Ryan Scoot Bagley – 2009

Danseur

Antony Delamotte

Rôle Dormeur/Muse dans Les Jours et les Nuits de l'Arbre Coeur.

Artiste chorégraphique français, agé de 25 ans, Antony Delamotte est un danseur à la fois puissant, élégant et gracieux et l’on ressent tout de suite toutes ses sensibilités et ses influences à la fois Urbaines, Contemporaines et Classiques.

Formé à l’Académie internationale de Danse de Paris (classique-jazz et contemporain) et à Genève (école ADC et Extravadanse), Antony est un danseur apprécié pour ses qualités techniques, son éclectisme, la richesse de son vocabulaire de danse et ses qualités d’interprète.

Il est remarqué dans de nombreuses créations comme par exemple les comédies musicales de Robert Carsen au Théâtre du Chatelet ou sur les productions de Disney et Pixar.

Metteur en scène, Scénographe et Chorégraphe

Metteur en scène

Gilbert Désveaux

Mise en Scène "Jours et Nuits de l'Arbre Coeur", opéra de T. Benouarka - Opéra du Caire et Salle Gaveau 2015

Gilbert Désveaux suit une formation d’art dramatique, à Paris, avant de créer sa structure de production dédiée à la création contemporaine.

D’abord producteur et comédien puis ​metteur en scène​, il a présenté depuis 1993 une vingtaine de pièces nouvelles ou traduites pour la première fois en français.

Des oeuvres de Jean-Marie Besset, avec qui il s’associe pour créer le festival NAVA à Limoux, mais aussi d’auteurs anglophones (Oscar Wilde, Tennessee Williams, Alan Bennett, Michael Frayn, Moïses Kaufman, Austin Pendleton, Richard Greenberg, Will Eno…).

De 2010 à 2014, il est directeur adjoint et metteur en scène associé du Théâtre des 13 vents, CDN Languedoc-Roussillon, à Montpellier.

En 2016 il est nommé directeur du théâtre du Blanc-Mesnil.

Depuis 2019 il dirige L’Opéra en Plein Air et assure la direction du théâtre Alexandre Dumas à Saint Germain en Laye depuis 2021.

Scénographe

Alain Lagarde

Scénographie, conception-réalisation vidéo et costumes design des Jours et Nuits de l'Arbre Coeur, opéra de T.Benouarka - Opera du Caire et Salle Gaveau 2015

Depuis ses études de scénographie au Théâtre National de Strasbourg, Alain Lagarde a créé les décors pour plus d’une centaine de productions, que ce soit pour l’opéra, le théâtre, la danse ou la comédie musicale.

Pour le théâtre lyrique , il travaille avec l’Opéra de Paris et l’Opéra de la Monnaie à Bruxelles , le Grand Théâtre de Genève , les opéras de Francfort et Hambourg en Allemagne, le Staatsoper de Vienne ainsi que l’Académie de Musique de Brooklyn à New York.

Il conçoit, entre autres, les décors pour des productions telles que Platonov et les Papiers d’Aspern, mis en scène par Jacques Lassale à la Comédie Française. Il participe au au Festival annuel de Stratfford au Canada pour Le Menteur mis en scène par Matthew Jocelyn et a également signé la scénographie de Open Space pour Mathilda May.

Alain Lagarde a également conçu la scénographie de comédies musicales internationales, notamment Mozart l’opéra-rock , réalisé par Olivier Dahan et en tournée mondiale en 2012-13 et Roi Soleil en 2008.

Chorégraphe, Professeur danse, Création costumes

Adriana Mortelliti

Chorégraphie des " Jours et Nuits de l'Arbre Coeur" opéra de T.Benouarka - Opera du Caire 2015

Adriana Mortelliti est née a Reggio en Calabre et a terminé sa formation de danseuse et professeur de danse à l’école de formation professionnelle de danse de Milan.
En outre, elle a étudié à l’Académie des Beaux-arts de Milan où elle a suivi des études complètes de peinture.

Parallèlement elle est engagée comme danseuse à Zurich à la « Movers Dance Company », dans le corps de ballet du théâtre d’Augsbourg, à l’Opéra de chambre de Vienne et est invitée à danser à la Scala de Milan ou à l’Opéra de Zurich.

En tant que professeur de danse moderne et assistante chorégraphique, elle travaille pour le théâtre d’Augsbourg, au Festival de Mörbisch, pour le théâtre Wielki à Lodz, l’opéra de Wroclaw, de Cracovie, le Staatstheater de Cottbus, le théâtre de Dresde, le ballet de Berlin, le Théâtre Carlo Felice à Genève et le Ballet de Milan.
Elle est chorégraphe pour le Ballet de Milan et le théâtre de Cottbus.

Elle est primée à de nombreux concours internationaux de chorégraphie et de danse au Japon, Espagne, Italie et Allemagne.

Costume, Lumière et Son

Styliste

Victor Férès

Réalisation costumes Jours et Nuits de l'Arbre Coeur - Opéra Caire et Gaveau 2015 et création costumes Cantate à 3 Voix - Cartoucherie Paris 2018

“S’habiller devient artistique quand le vêtement devient un langage pour partager une identité ou rentrer en contact avec le monde.”

Victor Férès est un artiste français, né à Tulles en Corrèze, diplômé de l’Ecole des Beaux Arts d’Amiens en 1988. A l’âge de 20 ans, il rejoint Paris pour embrasser le monde de la Haute Couture.

Il créera tout d’abord des vêtements pour des photos de mode publiées dans l’Officiel et Vogue France, photographiés notamment par Claude Iverné et Bruno Ripoche. En 1988, la Fondation Cartier retient 20 dessins et 5 robes sculptures pour l’exposition « La mode, nouvelle génération ». Puis styliste au sein du bureau de style de Christian Dior à Paris, il présente en 1990 ses premiers défilés au Centre Georges Pompidou.
En 1991 et 1995, il présente ses créations au Palais des Congrès dans un défilé qui joint Thierry Mugler et Giorgio Armani. Il publie des articles mode pour le quotidien Libération, aux côtés de Nicole Penicaud et Michel Cressole. Ses créations sont présentées dans l’émission « Fashion on the Top » sur Arte aux côtés de Martin Margiela, Vivienne Westwood et John Galliano.

Après plusieurs passages dans les plus grandes Maisons de Haute Couture et de nombreux prix remportés comme le 1er prix du concours des jeunes créateurs des Grandes Ecoles de commerce de Paris, il décide de se consacrer à un travail de recherche sur la matière.
Couturier et plasticien, il visite le corps, son identité, son intimité, ses vies, ses mouvements, ses possibles… Une recherche permanente de formes et de matières : tissus, papier photographique, fibre de verre, fibre optique, peau, céramique…

Ingénieur Son

Sylvain Mercier

Enregistrement et Mixage de El Nafas, Les Jours et les Nuits de l'Arbre Coeur, La Légende de Néré, créations de T.Benouarka- 2014/15/16

Sylvain commence sa carrière comme assistant aux Studios de la Seine à Paris en 2000. Il y acquiert une solide expérience aux cotés d’artistes tels qu’Alain Bashung, Alicia Keys, Björk, Salif Keita…

Passionné de musique et de techniques de production, il devient rapidement ingénieur et collabore avec nombre d’artistes de renommée nationale et internationale tels que Benjamin Biolay, Vanessa Paradis, Jean-Jacques Milteau, Rimk, Asap Rocky, Snoop Dogg, Eric Bibb, David Murray…

Sylvain évolue dans tous les styles musicaux et met un point d’honneur à cultiver cet éclectisme. La large palette sonore ainsi acquise lui permet de mettre en son les souhaits des réalisateurs tout en donnant à chaque projet une signature sonore qui lui est propre. Soucieux des attentes et désirs des artistes qui font appel à lui, il sait être à l’écoute tout en restant une force de proposition, mariant à volonté les technologies les plus récentes avec les couleurs apportées par un matériel analogique, parfois d’une autre époque.

Aujourd’hui, Sylvain travaille aussi bien pour les maisons de disques que pour des artistes issus de la scène indépendante/autoproduite à laquelle il reste très attaché.

Concepteur Lumières

William Orrego Garcia

Création Lumières de La Cantate à Trois Voix de Paul Claudel - Mise en Scène et Musique de Tarik Benouarka- Cartoucherie Paris oct 18

Après des études à l’Université de la République Orientale de l’Uruguay en Organisation et Administration, William Orrego Garcia se prend de passion pour la scène et suit une formation en danse et théâtre, notamment avec Eduardo Schinca (mise en scène), Nelly Passeggi (danse/chorégraphie), Roberto Fontana (théâtre, phoniatrie), Fred Curchack (improvisation), Eugénio Barba (dramaturgie et composition), Neyde Veneziano (théâtre musical), Alexander Stillmark (Distanciation), Aderbal Junior(création du personnage).

En 1992, il crée sa première mise en scène (La Cantatrice Chauve d’Eugène Ionesco) et décide de consacrer sa vie au spectacle, notamment avec la création de sa propre compagnie.

En 2002 il décide de s’établir en France. Là, il poursuit son expérience dans les arts vivants avec des participations à des projets où le texte, la musique, la danse et l’image se mêlent et s’articulent pour construire un seul et même langage.

Depuis 2009, la création lumières occupe une part très importante de son parcours artistique. 

Direction technique et Régisseur Général

De 2004 à 2015 : Cartoucherie de Vincennes Paris 12e, La Comédia Paris 11e, Théâtre de Dix Heures Paris 9e, Théâtre du Gymnase, Théâtre de l’Ange (festival d’Avignon), Théâtre de Nesle Paris 6e.

 Assistant à la mise en scène, notamment à la Cartoucherie de Vincennes

« La Maison de Bernarda Alba » de F. Garcia Lorca (2004)

« Othello » de Shakespeare (2003)

« Bois Caïman » de A. Diaz Florian (2002)

« La vie est un songe » de Calderon de la Barca (2002) 

Concepteur Lumières

-assistant de Jacques Rouveyrollis au Théâtre de Nesle, Dix heures, Gymnase et en tournée notamment sur « Les Années Saint Germain »

-assistant lumières de Philippe Groggia (Directeur technique de la Comédie Française) pour la Delbée Compagny

-concepteur lumières sur près de 70 spectacles : pièces de théâtre classique et contemporain, concerts, spectacles… dont entre autres :  Phèdre de Racine- Le fil à la Patte de Feydeau-Marie Tudor de Hugo- Laurent Couson en concert-En attendant Godot de Beckett-Peur et Misère de Brecht-Sucre d’Orge d’Harold Pinter-La chute de Camus-Art de Yazmina Reza-l’Opéra Samson et Dalila de St Saëns – Un Air de Famille de Bacri & Jaoui…