NOS ARTISTES

Musiciens-Compositeurs-Orchestres-Chœurs


Tarik-Benouarka

Tarik Benouarka

Compositeur, Librettiste, Créateur de spectacles et d’Opéras
“L’étreinte de la musique classique et de la poésie arabe”

 

Natif d’Algérie et de culture à la fois arabophone et francophone, il débute l'apprentissage de la musique à 4 ans, sous l'influence de sa mère pianiste qui lui fait découvrir les grands compositeurs classiques et arabes. Après le conservatoire d'Alger, il poursuit ses études musicales en France, à Paris.

 

Multi-instrumentiste, pianiste, joueur de Oud et de percussions Tarik se passionne pour de nombreuses formes de musiques contemporaines, forgeant, à travers ses expériences, son style et son vocabulaire de symphoniste avant d'aborder l'art de l'Opéra dans lequel il exprime toutes ses passions : la musique, la poésie et le chant, la dramaturgie et les autres arts de la scène.

 

Poète et dramaturge, son parcours est marqué par cette double culture musicale et poétique, à la fois orientale et occidentale qui l'inspire dans son parcours de musicien et d'artiste.

 

Exemples de création :
• Les Jours et les Nuits de l'Arbre Coeur, Opéra-ballet en langue arabe
• La Légende de Néré, Oratorio pour Orgue et 2 voix
• El Nafas, Opéra Tragédie en 2 actes en langue arabe
• Sinbad le fils du vent, Opéra pour enfants en arabe
• L'Histoire sans fin, Spectacle musical en anglais et arabe
• La musique originale de The Wyld, comédie musicale de Thierry Mugler pour le Friedrish-Palast de Berlin
• La Rose des Terres d'Akâb, Conte musical fantastique
• Concerto pour hautbois et orchestre

 

En cours de création :
• Les Noces de Saturne, Poème symphonique en langue arabe
• Djamila, Opéra en 2 actes
• Qais Wa Leila, Grande fresque, Opéra arabe.

 

Christophe-Guida

Christophe Guida

Organiste, rôle du Gardien des Harmonies dans La Légende de Néré

 
Christophe Guida est un organiste français né en 1982, à Marseille. Diplômé des conservatoires de Marseille et de Paris, il est actuellement titulaire du grand orgue de la basilique du Sacré-Coeur de Marseille.
Christophe se produit lors de concerts prestigieux à Notre-Dame, la Madeleine et Sainte Clotilde sur Paris, à Albi, Saint Malo, Bordeaux, Tours, Marseille, Saint- Maximin, Megève et il donne régulièrement des concerts en Russie (Perm), Allemagne (Hambourg), Italie (Rome, Novara), Belgique, Canada...

 

Il est, en 2009, le premier interprète français à enregistrer, sur les grandes orgues de Roquevaire, l'album Quo Vadis consacré au compositeur russe Mikael Tariverdiev.
Il joue fréquemment en duo avec Monique Thus, l’organiste titulaire de la basilique Notre-Dame de la Garde ; avec les trompettistes Romain Leleu et Philippe Nava.

 

Depuis 2013, il est très fréquemment invité, en tant que soliste, à interpréter les oeuvres majeures du répertoire organistique : le Requiem de Duruflé, le Concerto de Poulenc, les Messes pour orgue et choeur de Leo Delibes et de Louis Vierne.

 
On peut découvrir Christophe Guida, en podcast, dans le reportage que France 3 lui a consacré dans Parcours de vie.

 

Ensemble-Sequentiae

Ensemble Sequentiae sous la direction de Mathieu Bonnin

Chœur et orchestre

 

L'Ensemble Sequentiae, créé en 2013, se spécialise dans le répertoire sacré.

 

Cet ensemble est constitué d'un chœur de 30 chanteurs et de 20 instrumentistes qui sont tous issus des conservatoires nationaux de Paris et Lyon.

 

L'ensemble est en résidence à l'église royale de Saint-Germain-l'Auxerrois à Paris et se produit à travers toute la France (Paris, Lyon, Marseille, ...) ainsi qu'à l'étranger.

 

Après avoir interprété le Requiem de Fauré, La messe de minuit de Charpentier et Ein Deutsches Requiem de Brahms, l'Ensemble Sequentiae s'est produit en 2016 avec un programme allemand : le Magnificat de Bach et le Psaume 42 de Mendelssohn.

 

Le choeur attache beaucoup d'importnce à la musique a cappella. Un choeur de chambre a été crée au sein du choeur principal et s'est donné en concert en 2016 à la période liturgique du Carême (Les Lamentations de Jérémie de Tallis, Miserere d'Allegri)

 

Orchestre-Padeloup

Orchestre Pasdeloup

Orchestre symphonique

 

L'orchestre symphonique Pasdeloup fut fondé par le mécène et mélomane Jules Pasdeloup il y plus de 150 ans.

 

Depuis sa création, l'orchestre Pasdeloup n'a eu de cesse d’interpréter les chefs-d’oeuvre du répertoire symphonique, porté génération après génération par l'enthousiasme et la passion de ses musiciens de talent.

 

Il est naturellement devenu l'un des orchestres privés français les plus réputés et actifs de la production classique, réussissant la prouesse de transmettre plus qu'un nom, une histoire dont s'investissent naturellement les membres de l'orchestre pour donner et préserver ce son si ample et philharmonique qui fait toute sa singularité.

 
L'orchestre Pasdeloup, qui se garde toujours de devenir une institution figée, a depuis acquis la réputation méritée de faire découvrir des oeuvres nouvelles, des créations ambitieuses et de grands chefs ou artistes, comme récemment la cantatrice Algérienne Amel Brahim Djeloul avec la même intensité qu'on lui connait pour le grand répertoire classique.

 

Il s'illustre sur toutes les scènes et festivals de France ou d'Europe, aux côtés de monstres sacrés comme Placido Domingo ou du Ballet de l’Opéra de Paris, de l'American Theater ou de l’Australian Ballet.

 

Salim-Beltitane

Salim Beltitane

Percusionniste

 

Musicien d'origine Franco-Algérienne, Salim Beltitane est né dans une famille de mélomanes composée de nombreux musiciens. Très tôt influencé par ce fort héritage culturel familial, il est initié aux fondamentaux de la musique algérienne et arabe et découvre alors l’univers très riche et le langage des percussions.
A l'adolescence, il débute l’apprentissage académique des percussions orientales auprès de grands maitres avant de poursuivre sa formation en Algérie puis en Égypte, notamment au Caire où il séjournera à de nombreuses reprises.

 

Musicien apprécié sur scène et en studio, il poursuit une carrière riche en expériences et rencontres musicales de qualité, pratiquant des répertoires très différents, entre chanson française, jazz et variété de qualité ou musique classique arabe et arabo-andalouse ainsi que world music.
Il a notamment accompagné Brigitte Fossey, Sapho, Hossam Ramzy ainsi que de nombreux orchestres de musique classique arabe du Maghreb ou du Moyen Orient.
Salim se produit régulièrement avec les meilleurs ensembles ou musiciens de la scène arabo-orientale en France, mais aussi partout en Europe, dans le Maghreb, au Moyen Orient et en Afrique (Turquie, Allemagne, Algérie, Maroc, Égypte, Espagne, Suisse, Luxembourg, Sénégal..)

 

Formé au conservatoire de Strasbourg, il est également titulaire d'un Diplôme d’Etat en Musiques Traditionnelles obtenu au CEFEDEM Ile-de-France.
Il enseigne depuis plus de 10 ans les percussions orientales et depuis 2016 l'ethnomusicologie à l’université de Lorraine.

 

Parmi les percussionnistes solistes les plus appréciés actuellement dans l'art de l'accompagnement de la danse orientale, il est très demandé pour de nombreux stages, cours et galas de danse orientale ou Bellydance dont il maitrise les codes, concevant de nombreuses méthodes, études et outils pédagogiques pour contribuer à transmettre les formes académiques de ces arts anciens.

 

Michaela-Hrabankova

Michaela Hrabânkovâ

Hauboïste

 

Michaela Hrabânkovâ est une soliste passionnée par le grand répertoire autant que par la création contemporaine.

 

Elle débute son éducation musicale à Prague avec le soliste du Théâtre National de Prague Josef Vacek, puis au conservatoire de Prague avec le professeur F.X.Thuri avant de poursuivre ses études en Allemagne à la Hochschule für Musik de Karlsruhe, avec le professeur Thomas Indermuhle.

 

Elle a donné des récitals dans de nombreux pays et joué dans plus d’une vingtaine de festivals en France.

 

En 2001, Michaela Hrabânkovâ remporte en soliste hautbois le 2ème prix du concours internatinale de la radio tchèque « Concertino Praga ». Elle est invitée par l’Organisation Européenne de Concours de Musique pour les Jeunes /EMCY European Union of Music Competitions for Youth/ pour une tournée de concerts en Europe.

 

Elle est régulièrement invitée pour donner des masterclasses en France, Roumanie (Académie de musique Gheorge Dima Cluj-Napoca), République Tchèque (Académie de Musique de Prague, Académie Janáček des Arts Musicaux de Brno, Conservatoire de Prague, Conservatoire de Pardubice).
Depuis 2013 elle enseigne au conservatoire Mstislaw Rostropovitch de Maisons-Laffitte.

 

Enregistrement du CD “Musique Française”, musique de chambre pour quintette à vent avec Le Concert Impromptu. En 2013, enregistrement pour la Radio Tchèque "Český Rozhlas" du Concerto pour hautbois et petit orchestre de Jan Rybář (dédié à Michaela Hrabânkovâ). Elle prépare un nouveau disque avec le guitariste Gabriel Bianco pour le label Ad Vitam Records (Harmonia Mundi).

 

Pierre Dumoussaud

Pierre Dumoussaud

Chef d’Orchestre
Direction et Enregistrement d’El Nafas- Opera d’Alger 2013-14

 

Premier prix des "Talents Chefs d’Orchestre" de l’ADAMI, Pierre Dumoussaud est directeur musical de l’Ensemble Furians qu’il a fondé en 2010, à l’âge de 20 ans. Son activité témoigne déjà d’une grande étendue pour un jeune chef, allant de l’opéra au concert en passant par la création, le disque et le ballet.

 

Après avoir dirigé à l’Opéra National de Bordeaux les productions de Don Carlo, Le Tour d’écrou et Les Tréteaux de Maître Pierre, il fera en 2017-2018 ses débuts dans Lucia di Lammermoor. Très investi dans la création, il retrouvera également l’Ensemble Court-Circuit à l’Opéra de Lille et à l’Opéra Comique pour La Princesse légère de Violetta Cruz. On le verra enfin pour la première fois au pupitre de l’Orchestre National des Pays de la Loire à Angers-Nantes Opéra pour la résurrection et l’enregistrement pour le Palazzetto Bru Zane des P’tites Michu de Messager.

 

Attiré par la danse, Pierre Dumoussaud a déjà dirigé de grands ballets classiques comme Roméo et Juliette ou Giselle dans les chorégraphies de Charles Jude à l’Opéra National de Bordeaux. Il a également collaboré avec Jean-Claude Gallotta pour L’Amour sorcier – L’histoire du soldat et accompagné plusieurs créations chorégraphiques du Festin de l’Araignée de Roussel aux Folksongs de Berio.

 

Son répertoire s’est développé du XVIIIème au XXIème siècle aux côtés de l’Orchestre de Chambre de Lausanne, le Real Filharmonia de Galicia, le Janacek Philharmonic, l’Opéra de Budapest et l’Orchestre Symphonique de la Hongrie du Nord ainsi qu’avec les grandes phalanges françaises : l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre National de Lorraine, l’Opéra Orchestre National de Montpellier, l’Opéra National de Lorraine, l’Orchestre Régional de Normandie, l’Orchestre de Pau Pays de Béarn, l’Orchestre de Cannes PACA, l’Orchestre Colonne et l’Orchestre Pasdeloup à la Philharmonie de Paris. Ayant rencontré un vif succès public et critique en remplaçant à plusieurs reprises Alain Lombard au pied levé, il continue d’entretenir une relation privilégiée avec l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine dont il fut chef assistant de 2014 à 2016.

 

Témoignant d’une attitude volontaire dans le domaine de l’action culturelle, il a imaginé et dirigé de nombreux spectacles à destination du jeune public avant de créer et d’enregistrer avec l’Orchestre de Chambre de Paris deux contes de Roald Dahl mis en musique par Isabelle Aboulker et lus par François Morel.

 

De grands solistes vocaux, instrumentaux et compositeurs ont déjà jalonné son parcours, parmi lesquels Mireille Delunsch, Tassis Christoyanis, Elza van den Heever, Chiara Skerath, Nicholas Angelich, Renaud Capuçon, Henri Demarquette, Yuval Gotlibovitch, Ophélie Gaillard, Emile Naoumoff, François Sarhan, Denis Dufour et Guillaume Connesson. Il noue également une grande complicité avec la jeune génération française avec Florian Sempey, Thomas Dolié, Thibaut Garcia, Guillaume Vincent et Thomas Enhco dont il a créé le premier concerto pour piano.

 

Pierre Dumoussaud s’est forgé une solide expérience en assistant Marc Minkowski, Paul Daniel, Patrick Davin, John Fiore, Karen Kamensek et Pierre Cao. Ceux-ci lui ont permis de travailler avec les metteurs en scène Dimitri Tcherniakov, Olivier Py, Christopher Alden, Ivan Alexandre et Vincent Huguet sur des productions de La Bohème, Tristan et Isolde, Simon Boccanegra, Norma, La damnation de Faust, Le Roi d’Ys, Il Turco in Italia, Semiramide, Don Giovanni, Le nozze di Figaro et Alceste. Il a ainsi fait ses armes dans les grandes institutions lyriques : Festival d’Aix-en-Provence, Opéra National de Paris, Théâtre du Château de Drottningholm et Opéra Royal du Château de Versailles.

 

Pierre Dumoussaud a été formé à la direction par Alain Altinoglu au CNSMDP et Nicolas Brochot au PSPBB. Il a co-dirigé avec Peter Eötvös la Symphonie n°4 de Ives au Festival de Lucerne et bénéficié des conseils de David Zinman, Michel Tabachnik, Susanna Mälkki, David Stern, Jean Deroyer et Frieder Bernius. Bassoniste de formation, il a joué au sein de formations telles que l’Orchestre de Paris, l’Orchestre de Chambre du Luxembourg, le Lucerne Festival Academy Orchestra, le Schleswig Holstein Festival Orchester et fut co-soliste de l’Orchestre Pasdeloup.

 

Olivier Holt

Olivier Holt

Chef d’Orchestre
Enregistrement "Jours et Nuits de l’Arbre Cœur" - Studios Davout 2014

 

Né à Paris en 1960, Olivier Holt suit des études de direction avec Jean Fournet, Franco Ferrara, Léonard Bernstein et Charles Mackerras à la Hochschule für Musik de Vienne où il obtient le diplôme des « Wiener Meisterkurs »

 

Après des débuts au Théâtre du Châtelet, il dirige diverses productions à l’Opéra Comique, au Théâtre de Paris, l’Opéra de Nancy, l’Opéra de Lille, l’Opéra de Marseille ; avec notamment en solistes : Natalie Dessay, Felicity Lott, Gabriel Bacquier, José Van Dam, Alain Fondary.

 

Attiré par la danse, Pierre Dumoussaud a déjà dirigé de grands ballets classiques comme Roméo et Juliette ou Giselle dans les chorégraphies de Charles Jude à l’Opéra National de Bordeaux. Il a également collaboré avec Jean-Claude Gallotta pour L’Amour sorcier – L’histoire du soldat et accompagné plusieurs créations chorégraphiques du Festin de l’Araignée de Roussel aux Folksongs de Berio.

 

En symphonique, il est invité par des formations telles que l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre de Picardie, la Philharmonie de Lorraine, l’Orchestre Symphonique de Mulhouse, l’Orchestre Symphonique Région Centre et l’Orchestre de la Radio de Sofia.
Olivier Holt a enregistré plusieurs compact disc: une compilation classique pour le label Philips-Classics avec Natalie Dessay, Françoise Pollet, Olivier Charlier, Nicolas Rivencq. Pour la firme K617, la Cantate Egill et le Stabat Mater de Théodore Gouvy avec la Philharmonie de Lorraine puis la première mondiale de l’opéra « Maximilien Kolbe » de Dominique Probst et Eugène Ionesco, dont le disque a reçu « l’Orphée d’Or » de l’Académie Nationale du Disque Lyrique.
Professeur, il a en charge les orchestres de l’ENMD de Montreuil et est le Chef invité du Conservatoire de Levallois. D’autre part, il a composé diverses pièces : musique de chambre, mélodies et musique pour le théâtre.

 
En 2002, Olivier Holt a fait ses débuts : aux USA avec le Philharmonique de Floride en Italie avec l’Orchestre du Teatro Massimo, en Australie lors du Festival de Melbourne et, en 2003 dans le cadre du Festival International de Bergen, la Symphonie Fantastique avec le Bergen Philharmonic dans la mise en scène de la Fura dels Baus.
Olivier Holt est l’hôte de l’Opéra de Toulon en symphonique et lyrique, de l’Orchestre du CNR Supérieur de Paris, de l’Orchestre National des Pays de la Loire et de l’Opéra-comique. Après le Tivoli Festival à Copenhague & Carmen cet été, il dirigera Cosi fan tutte et est l’invité de l’Orchestre de Picardie & du festival des Sofia Music Weeks 2008. Il dirige d e nombreux concerts à l’Orchestre de Picardie en 2009 et 2010, également l’Orchestre des Opéra de Dijon et de Marseille, et de Toulon.

 

Philippe Hui

Philippe Hui

Chef d’Orchestre
Enregistrement "El Nafas" - Studios Davout 2014

 

Philippe Hui est intéressé par toutes les expressions de son art, du symphonique au ballet, de l’opéra à l’opérette et a pour objectif de partager avec le plus grand nombre les beautés de ce vaste répertoire.

 

Philippe HUI intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (Masterclass avec Pierre Boulez) et y obtient un 1er prix de Direction d’Orchestre. Longtemps à la tête d’orchestres de jeunes tels que l’Orchestre Régional des Jeunes de Haute-Normandie, il devient Chef Assistant à l’Orchestre de Bretagne puis Responsable Musical de l’Opéra de Tours.
En 2000, il fonde l’Atelier Lyrique de Haute-Normandie dont il est le Directeur artistique jusqu’en 2009.
En 2001, James Conlon le remarque et l’invite à devenir son assistant à l’Opéra National de Paris. Depuis cette date, Philippe Hui y dirige régulièrement de nombreux opéras et ballets: Orphée et Eurydice de Gluck, chorégraphie de Pina Bausch, suivie d’une tournée en Allemagne, Le Barbier de Séville qu’il dirige au pied levé, Un tango pour M. Lautrec, Idoménée de Mozart, Paquita, La Sylphide etc… Il est également intervenu au Centre de Formation Lyrique de l’Opéra de Paris.

 

Philippe Hui est invité par de nombreuses scènes et Festivals en France et à l’étranger : Opéra de Paris, Tours, Metz, Reims, Limoges, Avignon, Toulon, Rennes Théâtre des Champs Elysées, Salle Gaveau, Opéra Comique, Centre Lyrique d’Auvergne, Festival de Loches, ...) et à l’étranger (Festival de Nuremberg, de Baalbeck ...).
Il y dirige notamment un grand nombre d’ouvrages dont L’enlèvement au sérail, La Veuve Joyeuse, La fille mal gardée, Roméo et Juliette (Prokoviev), Casse-Noisette, La Voix Humaine, La Belle Hélène, Carmen, La Vie Parisienne, La passion selon St-Jean, Orphée aux enfers, Le Petit Ramoneur de B. Britten qu’il enregistre avec Lambert Wilson etc.
Philippe Hui a travaillé également avec l’Orchestre National de Lorraine, de Bretagne, de Picardie…et collabore très régulièrement avec des ensembles comme la Maîtrise des Hauts-de-Seine. Il a assuré pendant plusieurs années la direction musicale du Festival Opéras en plein air : La Traviata, La Flûte Enchantée, Le Barbier de Séville et Les Contes d’Hoffmann.
Il est par ailleurs le directeur musical de l’Institut Franz Schreker dont il dirige les œuvres au Théâtre des Champs-Elysées entamant ainsi une solide et régulière collaboration avec l’orchestre Pasdeloup.

 

Il est aujourd’hui le Directeur musical de la Philharmonie des Deux Mondes, orchestre symphonique en Loire Atlantique, tout en menant une carrière de chef d’orchestre auprès de festivals (Festival Offenbach d’Etretat, ...) et orchestres en France et à l’Etranger.